Présentation | Programmes de TTP
Accueil > L'association TTP > Programmes
 
i-Fret

La plateforme d’innovation i-Fret est une structure à but non lucratif créée pour le pôle de compétitivité i-Trans, à l’initiative de l’association Transports Terrestres Promotion et de partenaires institutionnels, d'opérateurs et d'universités. Les ressources initiales qu'ils apportent pour les trois premières années se complètent des aides aux projets que la plateforme élabore et des prestations qu'elle propose. Un Comité de Pilotage oriente et contrôle ses actions. Les bureaux de la plateforme sont situés dans l’Hôtel des Technologies à Dunkerque.

Les missions de la plateforme i-Fret sont :

- Projets d’innovation : accompagnement des projets collaboratifs d’innovation en logistique & transports (établissement du consortium, montage du dossier, recherche de financement en France & en Europe, accompagnement à la labellisation, assistance à maitrise d’ouvrage du projet).
- Observatoire des transports massifiés : mise en place d’un observatoire des capacités, des flux et des potentiels de trafics par transports massifiés (fluvial, ferroviaire, multimodal).
- Représentation & lobbying du territoire : représentation des acteurs du Nord de la France et leurs intérêts auprès des instances françaises et européennes concernées.

Les partenaires de i-Fret (institutionnels, opérateurs et universités) sont : Conseil Régional Nord-Pas de Calais, Club Logistique & Transport 59/62, Grand Port Maritime de Dunkerque, CCI Littoral (ports de Calais & Boulogne), Communauté Urbaine de Dunkerque, Communauté d'agglomération du Calaisis, Pôle d’excellence logistique Euralogistic, Université du Littoral Côte d'Opale, Université d’Artois, EuroTunnel.

Contact :
Anna MELSEN

Coordinatrice de la Plateforme d'Innovation i-Fret
Tél. +33 (0) 6 79 41 71 75
Email : anna.melsen@i-trans.org

 
     
 
NORMAFRET

L’interopérabilité des systèmes d’informations – le constat de départ

La communication et l’interconnexion des maillons des chaînes d’approvisionnement, progressivement informatisés depuis les années 1980, ont permis à la logistique de gagner en efficacité. Cette automatisation des transactions le long de la chaîne grâce aux EDI exige une standardisation à plusieurs niveaux et, en particulier, des solutions normalisées d’échange entre tous les acteurs par l’utilisation de messages communs.
En effet, les systèmes d’information pour le transport de marchandises doivent être conçus d’une façon aussi ouverte et intermodale que possible, de manière à répondre aux besoins croissants d’information des chargeurs et des transporteurs et auxiliaires de transport successifs, à l’internationalisation des échanges, aux mesures de sécurisation et aux impératifs de traçabilité des flux de marchandises ainsi qu’à la dématérialisation des procédures commerciales et administratives. Bien que l’offre de services soit importante et que ce marché soit en plein développement, les entreprises du secteur du transport et de la logistique ont de la peine à arrêter leurs choix dans un domaine stratégique mais complexe et évolutif et rencontrent des difficultés souvent importantes dans leur mise en œuvre. La pérennité des systèmes d’information associés à diverses applications (progiciel de gestion intégré ou ERP, Fichiers clients ou CRM, gestion des activités de transport et d’entreposage de type TMS et WMS, réglementation, contrôle, etc.), ainsi que le maintien de coûts accessibles aux TPE/PME obligent progressivement à rechercher des solutions normalisées au niveau des interfaces et des briques logicielles utilisées.

Le programme Norm@Fret 2004 – 2016

Suite au constat de l’importance croissante de l’interopérabilité des systèmes d’information pour les entreprises de la logistique et des transports, deux ministères et les représentants professionnels des acteurs du secteur se sont regroupés, mi-2004, pour conduire un programme d’actions visant à soutenir une représentation française dans les instances de normalisation et assurer la promotion et la diffusion auprès des TPE/PME de solutions de fret intelligent* dans les secteurs du transport et de la logistique. Depuis 2006, le programme était géré par l’association TTP. Les membres du programme étaient, sur les 12 années de vie du programme :

  • La Mission des Transports Intelligents (MTI) du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM)
  • La Direction Générale des Entreprises (DGE) du Ministère de l’Economie et des Finances
  • Le BNTRA (Bureau de Normalisation des Transports, des Routes et de leurs Aménagements) du CEREMA (réseau technique du MEEM)
  • Pour le transport routier : FNTR (Fédération nationale des transports routiers), - TLF (Union des entreprises transport et logistique de France)
  • Pour le transport routier & les expressistes : GTF (Groupe of Terrestrial Freight forwarders)
  • Pour le portuaire : GPMD (Grand Port Maritime de Dunkerque)
  • Pour le transport fluvial : VNF (Voies navigables de France), Ports de Lille
  • Pour les chargeurs : Club Logistique & Transports Nord – Pas de Calais, AUTF (Association des Utilisateurs de Transport de Fret)
  • Pour les éditeurs de logiciels & la normalisation : GS1

Les volets d’action

Norm@Fret remplissait deux missions distinctes et complémentaires :

  • Permettre aux acteurs du transport et de la logistique de France de faire remonter leurs besoins aux éditeurs de solutions, aux administrations et aux instances de normalisation : mission normalisation internationale.
  • Faire connaître aux entreprises du secteur les standards existants, les enjeux que représente leur utilisation, les expériences les plus avancées ainsi que les bonnes pratiques : mission de diffusion & sensibilisation.

Mission de normalisation internationale

Norm@Fret était le volet normalisation du programme « Fret Intelligent », en bonne intelligence et collaboration avec le BNTRA, qui a délégation de pouvoirs de l’AFNOR dans le secteur du transport, notamment auprès des instances de normalisation de l’ISO et du CEN.

Les partenaires professionnels de Norm@Fret étaient directement impliqués dans les travaux de normalisation des Nations Unies, le Centre pour la facilitation du commerce et du eBusiness (CEFACT) de la Commission Economique pour l‘Europe des Nations-Unies (CEE-ONU) et contribuaient aux travaux de l’ISO et du CEN pour tout ce qui concerne les systèmes de transport intelligent, la sécurité du transport de marchandises et la sûreté du fret. Les documents techniques et projets de normes internationales étaient accessibles via un site internet à accès protégé et restreint à une liste de diffusion sur le portail Norm@Fret.

Mission de diffusion et de sensibilisation

Etaient ciblées en particulier les TPE/PME dont le niveau de sensibilisation et d’expertise dans le domaine des normes représente à la fois une vulnérabilité et un potentiel de croissance important. Cette mission prévoyait ainsi de :

  • promouvoir les solutions de fret intelligent auprès des TPE/PME
  • diffuser auprès des professionnels les évolutions concernant les échanges de données informatisés utilisés dans les relations commerciales entre acteurs de la chaîne logistique du transport (chargeurs, transporteurs, logisticiens, etc...)
  • animer des sessions de sensibilisation voire de formation.

Les actions de promotion et de diffusion utilisaient essentiellement les réseaux des partenaires associés au programme (notamment ceux des organisations professionnelles et des CCI) et identifiaient les modes opératoires les plus appropriés pour atteindre les cibles privilégiées que sont les PME / TPE. Par ailleurs, de nombreuses interventions dans des évènements (conférences & salons thématiques) ont permis de présenter les enjeux des normes et les travaux du programme à un public professionnel. Ce volet s’appuie aussi sur des acteurs tels que l’AFNET qui œuvre au plan intersectoriel pour une meilleure appropriation des TIC par les TPE/PME.

Enfin, au niveau régional des Hauts de France – territoire d’ancrage d’i-Trans et de plusieurs autres partenaires – des actions spécifiques ont permis de renforcer la démarche d’information, de sensibilisation et d’accompagnement sur ce domaine clé pour la compétitivité des entreprises. Ces actions englobaient des actions de diffusion et sensibilisation (ateliers, interventions lors d’évènements professionnels) mais aussi du conseil stratégique, par exemple sur l’influence normative de la SRIE.

* Fret intelligent: cette expression fait référence aux projets internationaux baptisés en anglais ITS / intelligent transport systems and services. Il contient le concept de mettre à profit les technologies de l'information et de la communication pour la gestion du fret. Le mot " intelligent " qui en américain signifie simplement " capable de recueillir, de traiter et de diffuser de l'information ", rappelle en français que les systèmes de transport ont des implications sociales fortes et qu'ils peuvent contribuer aux politiques de sécurité routière, d'économie d'énergie, de préservation de l'environnement et plus généralement de développement durable.

Contact :
Tél : 03.27.19.00.10
contact@i-trans.org

 
DETRACE

Le projet DETRACE a pour objet de mettre au point un démonstrateur de traçabilité du fret ferroviaire européen sur des flux multimodaux comportant des interfaces portuaires, du ferroviaire transfrontalier, du cabotage maritime européen (SSS), des transporteurs routiers, du transport fluvial et des chargeurs ; il vise à démontrer l’intérêt économique de la mise en place d’un système d’échanges d’informations européen servant à la fois les transporteurs, les logisticiens et les clients.

Ainsi, le projet DETRACE se positionne en interface avec l’ensemble des initiatives dans le domaine. Aujourd’hui, un certain nombre de partenariats ont été signé :
  • Avec différents projets expérimentaux de localisation de marchandises en transport multimodal ou non,
  • Avec le système centralisant les informations des douanes sur le transport maritime,
  • Avec les systèmes d’information de deux grands ports maritimes français.
L’objectif est de concevoir un démonstrateur offrant une interopérabilité totale aux acteurs pour un transport regroupant le maximum de modes de transport. Ainsi, le projet DETRACE est ouvert à tous projets ou systèmes, désireux de créer un réseau regroupant l’ensemble des acteurs d’une chaîne de transport multimodal.

Projets concernés et partenaires :

  • SISTTEMS, projet mené par le CRITT Transport et Logistique de Haute Normandie, ayant pour but de concevoir à la fois un système de capteurs pour suivre des trains des transports combiné Rail/Route et un système d’information de localisation des marchandises sur un trajet expérimental France – Italie,
  • TR@IN-MD, projet mené par la SNCF, sur le suivi des matières dangereuses (capteurs et traitement de l’information),
  • Trafic 2000 : base de données maritimes relative aux suivi des navires en circulation dans les eaux territoriales françaises,
  • INRETS, Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité,
  • TTP, Transports Terrestres Promotion, association de loi 1901, porteuse du pôle de compétitivité i-Trans.

Découvrez dès à présent le site Web de DETRACE!

 
 
 
Copyright © 2016 i-Trans - Tous droits réservés